Être à son compte : quels avantages ?

"Travailler à son compte", "être son propre patron", "lancer son activité"... : c'est un principe de réussite essentiel que tout motivational speaker de renommée mondiale réaffirmera à chacune de ses interventions — et un statut aux avantages volontiers repris par ceux qui ont osé franchir ce pas. Deux cas de figure : monter sa propre entreprise ou bien travailler en freelance, avec en commun cette indépendance que l'on ne retrouve pas lorsque l'on est salarié(e). Vous êtes en effet en mesure de fixer vos propres règles du jeu, de gérer votre équipe comme bon vous semble et de prendre vos décisions — et ce, dans tous les aspects de votre entreprise. Ne vous méprenez pas : cela ne veut pas dire que quitter son poste actuel sur un coup de tête et lancer sa propre activité n'est pas sans difficultés ni danger. Vos sources de revenus seront forcément moins stables dans un premier temps, et vous devez vous attendre à fournir beaucoup de travail personnel pour faire aboutir votre projet. Tout le monde n'est certes pas fait pour ce style de vie — mais ceux qui y parviennent éprouvent une immense satisfaction personnelle et un sentiment de récompense à la clé. Si vous avez une motivation solide et la détermination suffisante pour prendre ce risque et travailler d'arrache-pied — pour vous-mêmes et par vous-même — vous constaterez que ce statut a ses avantages :

... SE LIBÉRER DES CONTRAINTES RELATIVES AUX AUTRES

L'on ne parle pas simplement ici de "recevoir des ordres". Tout employé sait que les décisions d'embauches ou de promotions ne reposent pas uniquement sur "qui a le meilleur profil pour occuper ce poste ?" D'autres facteurs entrent tacitement en jeu : ... Peut-être que ledit patron ne vous porte finalement pas si haut en estime ? ... Peut-être que le poste intéresse beaucoup le-neveu-du-meilleur-ami-de-votre-responsable ? Travailler pour un tiers signifie forcément dépendre de ce dernier, ainsi que de la pertinence de ses décisions et de sa capacité à faire évoluer l'entreprise dans la bonne direction. Un rapport hiérarchique dont certains, peu scrupuleux, essaieront éventuellement de profiter. Certes, être à son compte n'est pas une alternative plus facile, mais vous ne dépendrez plus de quelqu'un d'autre en ce qui concerne votre quotidien professionnel, votre carrière ou la réalisation de vos ambitions personnelles.

... SI VOUS MONTEZ VOTRE ENTREPRISE : DES REVENUS POTENTIELLEMENT ILLIMITÉS

Peu importe l'importance de votre poste actuel ou la marque pour laquelle vous travaillez : votre rémunération sera toujours limitée à ce que votre employeur est prêt à vous verser. Oui, vous pouvez négocier une augmentation de salaire, de nouvelles responsabilités... Mais vous restez contraint(e) par la décision finale, qui reste la prérogative de l'entreprise. Même le banquier de Wall Street au sommet doit se soumettre à un salaire fixé au préalable ! À l'inverse, un chef d’entreprise n'a pour seule limite à l'évolution de sa fortune que l'implication, la détermination et la force de travail qu'il déploie pour développer son activité. C'est un fait : la majorité des grandes fortunes et des réussites les plus notables au monde en sont arrivées là en devenant chef d'entreprise — personne n'y parvient en travaillant pour autrui ! Enfin, en étant à la tête de votre entreprise, il est évident que la décision de vous augmenter ou de prendre de nouvelles responsabilités en charge ne dépend que de vous.

... SI VOUS ÊTES FREELANCE : UNE LIBERTÉ TOTALE QUANT À L'ORGANISATION DE VOTRE TEMPS

Un chef d’entreprise n’a pas le loisir de prendre une semaine de vacances à chaque fois qu’il en ressent le besoin ou l'envie — à moins que ce dernier ait cédé son entreprise pour une jolie somme, mais alors il n'est plus... Chef d'entreprise. En revanche, un freelance est entièrement flexible en termes d'organisation de son emploi du temps et de la charge de travail souhaitée : il identifie les besoins d'un client, puis y répond. Là où un employé "classique" se verra confier des tâches à réaliser sur ses heures de travail, le free-lance devra trouver lui-même ses propres missions. Un cadre dans lequel c'est vous qui définissez la charge de travail (et les revenus proportionnels) que vous souhaitez réaliser. Au lieu d'être guidé(e) par un tiers quant aux résultats finaux à atteindre et au travail à fournir, c'est vous qui déterminez vos objectifs et la manière de les atteindre. Ainsi, les free-lances les plus motivés peuvent tout-à-fait atteindre un revenu annuel à six chiffres (bien que le secteur d'activité soit un facteur également déterminant). Ceux qui bénéficient de missions régulières et correctement rémunérées de la part de clients récurrents peuvent s’assurer un revenu satisfaisant tout en travaillant moins d’heures... Et si vous souhaitez prendre des vacances ? Ce statut vous permet d’aménager votre calendrier comme bon vous semble. Vous tombez malade ? Vous n’avez pas à prévenir le bureau et à poser un congé ou un arrêt. Si vous voulez changer d’activité, de responsabilités, de direction... La décision vous incombe entièrement. Le statut de free-lance offre ainsi davantage de liberté que dans n’importe quel emploi plus classique que vous pourriez espérer décrocher !

Rétrolien depuis votre site.

UTILISER NOS OUTILS GRATUITS

.

.

Mascotte 1

ÉVALUER VOTRE ENTREPRISE EN DEUX MINUTES !

100% satisfait, 100% gratuit.

Une réponse directe et sans engagement.

Continuez à nous découvrir ...

.

1500 coachs à travers le monde et plus de 70 pays

.

carte-monde-actioncoach